AVIS DE RECHERCHE SUR LOUDUN

 

 

 

Voilà aujourd’hui un magnifique cliché d’un couple de bourgeois avec leur fille.

Madame porte une élégante robe noire, avec un corsage au col en v brodé de dentelle. Ses cheveux soigneusement peignés lui donnent un air de sagesse et de sérénité heureuse.

Des lunettes viennent corriger sa mauvaise vue. Aux oreilles des boucles, au cou un collier avec un pendentif en forme de cœur, au poignet un gros bracelet torsadé. Au doigt signe de mariage une bague d’alliance. Beaucoup de bijoux marquants une appartenance à un milieu aisé.

Lui en son costume sombre fait indubitablement penser à un notable. Il porte binocle, une moustache cirée et bien coupée. Une barbichette lui donne un brin d’importance.

Il porte cravate et chemise blanche et l’on aperçoit une chainette qui retient peut-être une montre.

Sa veste de costume est longue et bien coupée, le monsieur en impose.

La petite fille âgée d’une dizaine d’années est aussi vêtue avec recherche, robe à la mode, col en dentelle, chaussettes avec de magnifiques fleurs et une ceinture de soie du plus bel effet. Elle aussi a un bijou autour du cou, qui n’est pas sans rappeler celui de sa mère. Elle a une gourmette, peut être cadeau pour sa communion et porte une chaine avec deux médaillons et une croix catholique.

Un petit nœud dans les cheveux vient accentuer sa beauté naturelle.

Ils posent devant ce qui semble être leur maison, ils ont déployé un tapis sur les marches de leur perron .  Au fond on voit une chaise de style empire  et en premier plan une sellette  avec un pot dessus . Les fenêtres ont des rideaux et des doubles rideaux.

Qui sont ces gens, quel a été leur destin ?

La photographie a été prise dans la petite ville de Loudun par Emmanuel Mergault entre 1896 et  1925

 

Emmanuel Mergault

Fils d’un journalier, Louis Emmanuel Mergault est né le 30 juin 1862 à Loudun (Vienne) Il est peintre en voitures, domicilié à Loudun quand il passe devant le conseil de révision en 1882.  Il se marie le 4 avril 1888 avec Alexandrine Gourgelon, âgée de 21 ans. Cette union ne sera pas une réussite car il  divorce le  6 juillet  1889. Alexandrine se refusant à ses devoirs conjugaux et ayant quitté le domicile conjugal pour suivre son amant  Emmanuel Mergault.Il se remarie le 15 octobre 1890 avec Blanche Landry, lingère. Il demeure rue des petites caves

En 1896, Emmanuel Mergault est recensé comme peintre photographe, faubourg du Pasquin  .Il changera d’adresse entre  1906 et  1911 pour s’installer au 93 de la route de Thouars. En 1921 il est toujours photographe à la même adresse. En  1926 il a cessé son activité pour la transmettre à André Bouget et Pelegrina Herrera Galludo, veuve de Montes Dans sa publicité, cette dernière ne manquera pas de rappeler qu’elle avait repris l’ancienne Maison Mergault ; une référence pour les Loudunois.

Louis Emmanuel Mergault est mort à Loudun le  12 janvier  1931

 

Certains renseignements viennent  du blog Portrait sépia ( avec l’aimable  autorisation de l’auteur ), si vous êtes intéressés par les photos anciennes ne manquez pas d’aller y faire un tour.

 

J’espère qu’avec votre aide je pourrai retrouver le nom du couple et de la petite fille

 

AVIS DE RECHERCHE SUR PARIS

AVIS DE RECHERCHE SUR SAUMUR

AVIS DE RECHERCHE, SUR LA LOIRE ATLANTIQUE

AVIS DE RECHERCHE SUR POITIERS ET SUR CHINON

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « AVIS DE RECHERCHE SUR LOUDUN »

  1. Ping : AVIS DE RECHERCHE, LA PHOTO DU BOULANGER DE CHINON | Arbre de vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s