LES LETTRES A NINI, les adieux, épisode 14

Madame Trameau,

Sûrement vous avez été prévenue officiellement du décès de Daniel, il est mort juste à coté de moi, sans avoir souffert je vous le certifie. Comme je lui avais promis je vous remets les quelques lignes qu’il avait tracées juste avant la dernière offensive.

Sachez qu’il nous parlait beaucoup de vous et de vos enfants, il était bon camarade et bon soldat.

Je vous souhaite bon courage

Louis

Ma chère et tendre Lucie.

Je te trace ces quelques lignes qui seront peut être les dernières, tant la préséance de ma mort me tenaille depuis quelques semaines.

Quoi qu’il m’arrive sache que je t’ai aimée d’un amour tendre et profond et que ces années passées près de toi ont été les plus belles de ma vie.

Je t’embrasse mon amour ainsi que les enfants, j’espère reprendre malgré tous l’écriture de ce courrier lors ne notre prochain cantonnement

je t’aime ton Daniel.

Daniel Trameau mon arrière grand oncle est mort le 15 juillet à la lisière du bois Rarrey à Châtillon sur Marne, son corps a été relevé et se trouve dans la sépulture de Dormans tombe 26.

Soldat ordinaire, non blessé, non médaillé au parcours atypique fait de brigades spéciales, de régiments d’actives et d’un régiment territorial.

Il a fait son devoir, obligé et entraîné par la folie des hommes à participer contre son gré à un conflit meurtrier qui a changé durablement la face du monde.

2 réflexions au sujet de « LES LETTRES A NINI, les adieux, épisode 14 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s