NAPOLÉON EST MORT EN NORMANDIE

Le 20 mars 1811, les cloches de Paris résonnent, la grasse Autrichienne a donné un enfant au parvenu Corse. L’empire, colosse au pied d’argile est à son zénith.

On lui donna  les prénoms de Napoléon François Joseph Charles , Napoléon comme papa, François comme son grand père l’Empereur d’Autriche, Joseph comme l’oncle paternel malheureux roi d’Espagne et Charles comme l’infortuné grand père paternel mort d’un cancer de l’estomac il y a bien longtemps.

Le 21 mars 1811 à Alençon département de l’Orne on venait de recevoir la grande nouvelle de l’arrivée de l’héritier, lorsque Renée Poiriel la sage femme dans une mansarde de la rue du Mans mit au monde un gros garçon. Il fut déclaré de père inconnu et de mère inconnue. La brave femme dut déclarer la naissance et s’adjoignit deux témoins. Mais quel nom donnera t’ on à ce petit être abandonné?

L’officier d’état civil sans doute enthousiasmé par la noble naissance parisienne lui donna illico le nom de Napoléon. C’était peu, mais énorme à la fois, peu car on ne prit pas la peine de lui donner un nom à moins que ce ne fut un prénom et l’enfant nommé Napoléon se verra nommer Napoléon Napoléon. Lourd fardeau on en conviendra surtout après la chute de l’empire.

Le petit Napoléon grandit en Normandie et devint charpentier, fut il surnommé la paille au nez comme son parrain de nom et fut il importuné par le double fardeau d’être un enfant abandonné et d’avoir pour nom celui d’un empereur déchu ?

Quoi qu’il en soit notre empereur de la charpente rencontra une jeune domestique de Saint Georges le Gautier en Mayenne et convola avec elle le 25 novembre 1834 en la commune de Courcité où il résidait. La belle se nommait Joséphine Courtogis et par les lien sacrés du mariage devint Mme Joséphine Napoléon. Cette dénomination était fort clinquante d’autant plus que l’épopée Napoléonienne devenait à la mode en cette monarchie bourgeoise du roi Louis Philippe.

Napoléon et Joséphine vécurent un moment chez Joseph Courtagis le beau père, cultivateur de son état.

En 1836 le 18 janvier à la Galopière ils eurent un garçon qu’il prénommèrent Joseph comme son grand père.

Cela faisait un Joseph Napoléon de plus, ( bon d’accord l’authentique était encore aux États Unis ).

Notons pour l’anecdote que le sieur Tullard fut le témoin du mariage de Napoléon et de Joséphine et de la naissance de Joseph Napoléon.

Bon je vous éclaire, Jean Tulard est un historien spécialiste de l’empire et aurait sans doute adoré être témoin de mariage de Napoléon.

Le couple eut ensuite deux filles , Léonie et Désirée, ils s’installèrent à Saint Mars du désert. Joséphine y mourut en 1863.

Notre Napoléon vénérable vieillard qu’aucune maladie ne vint perturber mourut à l’aube du 20ème siècle le 27 avril 1900 en son domicile.

De ce Napoléon sont issues de nombreuse branches.

Notons pour finir que de nombreux enfants abandonnés reçurent ce patronyme.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s