RAYMOND ET FRANÇOISE, UNE HISTOIRE D’AMOUR, épisode 4, la drôle de guerre

 

30 septembre 1939

De loin, l’on croit que les Allemands ont attaqué la France, que l’armée de Gamelin est débordée au nord est. Il n’en est rien.

Françoise se rassure, elle sait que les armées anglaises sont arrivées et que le puissant appui de leur aviation nous permettra de résister voir même d’attaquer les Allemands.

Au Rayat la moisson est terminée, la batteuse s’est tue, le grain est rentré, la paille également, seule un halo de poussière semble encore vouloir voler pour se donner encore un air d’existence

Le calme revenu est presque inquiétant, ne dirait-on pas que la guerre se passe en Chine ou en Espagne.

Françoise a enfin reçu des nouvelles, Raymond n’est pour l’instant pas engagé, d’ailleurs son frère Jacques ne l’est pas non plus. On dit qu’il y a peu de soldats Français engagés contre les Nazis.

Varsovie vient de tomber, des centaines de milliers de prisonniers et de morts, la Pologne est exsangue et Hitler et Staline, les charognards en dévorent les chairs.

Françoise que le temps libre dévore de l’intérieur, se remet à travailler son anglais, son allemand et son italien, d’être polyglotte l’aidera peut-être à retrouver un travail.

3 octobre 1939

Françoise jubile enfin du courrier de Raymond , elle se tranquillise car pour l’instant aucun danger ne le menace, elle ironise même sur la censure qui interdit aux soldats de mentionner l’endroit où ils se trouvent, alors que sur les lettres le cachet de la poste le claironne de belle manière

L’ancien patron de Françoise chez Flammarion se propose de l’introduire auprès de la société des gens de lettres et de son éditeur Albin Michel.

Françoise s’en félicite , elle n’aura pas à déranger Maurice Genevois, André Billy ou même Le Comte de Nouy. Elle n’aime pas jouer les solliciteuses.

9 octobre 1939

Françoise est sur le point de renter à Paris, tout est prêt , mais un contre temps la bloque sur place, une fièvre, une forte toux, elle est clouée au lit. Rien de bien inquiétant mais le vieux docteur Calmette veille aux grains.

10 octobre 1939

Raymond est à Diarville ( Meurthe et Moselle ), il exerce conjointement son activité de médecin auprès de son unité mais aussi auprès des habitants du village.

Normalement tous auraient du être évacués, mais visiblement ils en restent et ils ont besoin de soins.

Françoise a été contactée par les éclaireurs de France l’informant de la composition d’une nouvelle équipe dirigeant la région Parisienne. Les dirigeants scouts sont eux mêmes mobilisés.

Voulant repartir sur Paris elle est maintenant immobilisée par une forte grippe, elle se lamente car elle voudrait résilier le bail de son appartement . Le loyer de 250 francs par mois lui pèse trop maintenant qu’elle n’a plus d’emploi.

20 octobre 1939

Françoise qui se plaint d’un mal lancinant dans l’oreille est hospitalisée à Toulouse, on lui diagnostique un furoncle du conduit et une inflammation bénigne de l’oreille moyenne. Le départ pour Paris n’est pas pour tout de suite.

Tout le monde s’attend à une accélération des événements.

 » Je sais que sur le front des heures graves approchent. C’est une marée d’acier, de feu et de souffrance qui se prépare. Cette fois ce ne sera plus une drôle de guerre mais je le pressens une dramatique mêlée. »

Il n’en sera rien et Raymond restera pour l’heure l’arme au pied.

Il n’en est pas moins vrai que la guerre continue, les Allemands avec un sous marin ont pénétré dans la base anglaise de Scapa flow et ils ont coulé le cuirassier Royal Oak l’un des fleurons de la flotte de sa majesté

24 octobre 1939

Françoise se morfond dans sa clinique où personne ne vient la voir, elle alterne les moments d’euphorie et d’abattement, pense encore et encore à son amour naissant.

Comment la vie peut-elle être aussi cruelle?

Mais enfin il y a pire et lorsqu’elle va trop mal, elle pense aux malheureux polonais et aux réfugiés des départements que l’on a vidé.

Elle pense toujours à contacter André Billy avec sa lettre de recommandation de Gandon, elle vient aussi de recevoir une proposition de  » jeunesse magasine » pour une collaboration régulière. Fortement intéressée elle ne connaît pas les conditions de rétribution et s’en inquiète.

Elle a aussi reçu un mot d’Henri Flammarion qui ne peut la réemployer maintenant mais qui ne ferme pas la porte de la maison d’édition complètement.

25 octobre 1939

La Pologne que l’on était chargée de défendre est maintenant transformée en gouvernement général avec à sa tête Hans Frank ancien ministre de la justice.

Il fait immédiatement régner la terreur et chasse les intellectuels et les juifs qui seront désormais soumis au port de l’étoile jaune.

Pendant ce temps là chez nos poilus, tombent la bonne nouvelle qu’ils auront le droit à 10 jours de permission tous les 4 mois .

Françoise reçoit des nouvelles de son frère, il est bien installé dans un petit village à l’abri des montagnes et il s’extasie devant la perspective de pêche miraculeuse dans une rivière à truites et d’éventuels sports d’hiver.

Il a un bon lit chez des habitants et attend avec impatience son galon d’officier.

On voit que les allemands n’ont qu’à bien se tenir.

Françoise souffre toujours autant mais va quitter la clinique, tante Alice veut la garder près d’elle au Rayat, mais elle veut faire retour sur Paris.

Son autre tante Gaby la presse d’accepter une invitation pour Courbanton (Montreuil les solognes )

 

RAYMOND ET FRANÇOISE, UNE HISTOIRE D’AMOUR, épisode 3, le début de la guerre

Une réflexion au sujet de « RAYMOND ET FRANÇOISE, UNE HISTOIRE D’AMOUR, épisode 4, la drôle de guerre »

  1. Ping : RAYMOND ET FRANÇOISE, UNE HISTOIRE D’AMOUR, épisode 6, De la neige à Mégève | Arbre de vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s